Pendant la saison estivale, quelques châteaux ouvrent leurs parcs, jardins et chapelle au public ! La plupart du temps en visite libre (idéal pour prendre son temps, flâner, prendre des photos), parfois en visite guidée (idéal quand on a plein de questions qui nous passent par la tête)…


Les châteaux de loin…

Vous ne pourrez pas les louper, ils se dresseront sur votre route ! De nombreux châteaux ont été érigés ici et là aux Balcons du Dauphiné : une poignée se visite de près, les autres sont à observer de loin… En effet, ce sont des propriétés privées, donc inaccessibles à la visite (tranquilité oblige !). Prenons tout de même quelques minutes pour présenter les plus emblématiques ! Juste pour la p’tite histoire…

Didier Jungers

Le château du Cingle, à Vernas
Ancienne maison-forte des XIIIème et XVème siècles, le château du Cingle est un exemple typique de l’architecture du Moyen-Âge en Isle-Crémieu.
Cet édifice remarquable qui semble encore défendre l’entrée de Vernas a été sauvé de l’abandon et de la ruine dans les années 70. Ses propriétaires actuels s’efforcent depuis lors de le restaurer et de lui rendre vie en l’ouvrant notamment au public et à diverses manifestations culturelles (concerts dans la cour intérieure l’été, visites guidées sur demande et lors des Journées Européennes du Patrimoine…).

Didier Jungers

Le château Chapeau Cornu, à Vignieu
Ce château du XIIIème siècle porte le nom de ses seigneurs bâtisseurs, les Capellas et les Cornutis. Ce lieu abrite aujourd’hui un hôtel 4 étoiles, des dépendances, un restaurant gastronomique Le Capella ainsi qu’un spa (le 1er en France à posséder une Glowzen Room, salon de relaxation autour de la bioluminescence). Les dépendances du châteaux ont été transformées en centre de séminaire.

La maison forte de Bortel, à Saint-Baudille-de-la-Tour
La Maison forte de Brotel surgit au sommet d’un éperon rocheux dominant le Val d’Amby. C’est dans ce paysage admirable qu’Edouard Herriot choisit de passer la fin de sa vie. L’histoire de cette demeure commence en 1247, lorsque la famille Laure prête hommage pour la seigneurie de Brotel. Cet édifice affirme sa vocation défensive par le choix d’un site d’éperon dominant la seule voie d’accès au château. Remanié au XVIème siècle, il se compose d’un logis précédé à l’Est, où la protection naturelle des falaises est absente, d’une terrasse à deux niveaux. L’accès à la cour est protégé par deux portes fortifiées.

Didier Jungers

Le château Saint-Jullin, à Siccieu-Saint-Julien-et-Carizieu
Le château date du XIIIème siècle. Détruit partiellement lors de la Révolution, il est reconstruit à partir de 1836 par la comtesse de Chaponay. Certains éléments comme le donjon sont alors ajoutés, bien qu’ils ne figurent pas dans les bâtiments d’origine…

Une balade autour de l’étang de Ry vous permettra de l’apercevoir, surplombant l’eau et les alentours !

Didier Jungers

Le château de Serrières, à Trept
Edifié au XVème siècle, l’histoire du château de Serrières se confond avec celle d’une puissante famille dauphinoise : les De La Poype. Le château offre une silhouette imposante avec ses créneaux, sa tourelle en poivrière et son admirable donjon. Au centre d’un parc de 40 hectares, sur un domaine qui en compte 90, surgit cette forteresse féodale, la mieux conservée de la région. De son promontoire, on peut admirer les vastes et reposants panoramas du département de l’Isère et des Pré-Alpes…

La maison forte de Montiracle, à Villemoirieu
Perchée sur une petite colline, une antique maison forte et commanderie templière avec toiture en lauzes, tour quadrangulaire et logis médiéval, se dresse admirablement au détour d’un vallon. Cet édifice très intéressant abrite aujourd’hui un musée privé : Mineralogica, musée des minéraux.

Didier Jungers

Le Château de Brangues
Le domaine s’organise autour d’un corps de bâtiment flanqué d’une tour ronde, de communs et d’un élégant pavillon qui servait d’orangerie en bordure de l’allée qui mène au château.

Seul l’accès à la tombe de Paul Claudel est ouvert au public toute l’année. Le reste du parc est privé. Le château ne se visite pas, sauf à certaines occasions (Journées Européennes du Patrimoine).


Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu